.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



CES de Las Vegas: "Le pavillon suisse offre une première expérience"
 
Le 08-01-2019
de MicroTech Industry® - News des expositions

Il faut participer plusieurs fois au CES de Las Vegas pour pouvoir en tirer pleinement profit, selon l'actionnaire de WayRay.

L’actionnaire et administrateur de WayRay Philippe D. Monnier salue la présence d’un pavillon suisse destiné aux start-up au CES pour la première fois lors de cette édition 2019. Une option qui n’aurait toutefois pas été envisageable pour WayRay, qui est déjà pour la quatrième fois au CES. Il y a déjà un problème d’espace disponible, puisque le pavillon suisse couvre environ 200 m2 pour 36 marques, tandis que WayRay occupe tout seul environ 300 m2. «Nous voulons être visibles pour nous-mêmes et monter notre présence par nos propres moyens. Cela dit, il faut reconnaître que sans ce pavillon, plein de sociétés suisses ne seraient pas au CES de Las Vegas. Celui-ci représente donc clairement une valeur ajoutée pour ces entreprises, qui peuvent ainsi voir comment cela se passe ici.» Cette expérience est d’autant plus précieuse que le CES 2019 devrait marquer un nouveaux record en termes de fréquentation.

11 thématiques différentes disponibles

Il faut notamment espérer qu’une bonne partie des start-up participant cette année dans le cadre du pavillon suisse cherchent par la suite à établir elles-mêmes une présence. Cela leur permet aussi de s’inscrire dans l’une des 11 thématiques, et de se retrouver ainsi avec leurs pairs. Car une seule participation au CES ne suffit pas pour pouvoir pleinement tirer parti du potentiel de cette exposition. «Il y a clairement une learning curve. Ce n’est qu’après plusieurs participations que vous pouvez connaître les endroits, les événements qui comptent et tisser un réseau qui vous permet de vous faire inviter par les personnes et entreprises importantes, par exemple pour trouver de nouveaux investisseurs, de vous faire repérer par les journalistes américains. C’est un peu comme au WEF de Davos», explique Philippe D. Monnier. Ce qui est certain, c’est que le CES représente l’une des rares opportunités pour s’adresser à la fois au grand public qu’à des partenaires potentiels, tant au niveau de la technologie, de l’industrie que financier, qui seraient nettement plus difficiles d’accès sans cet événement.

Christian Affolter
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved