Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Rovenso se distingue à l’international
 
Le 11-12-2017
de MicroTech Industry® - News des expositions

La start-up vaudoise a décroché un prix lors du Robotics Challenge de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

La start-up Rovenso, basée à l’EPFL Innovation Park, a développé un robot tout terrain qui est capable de porter des charges conséquentes. C’est la troisième génération de «ROVéo» qui s’est envolée à Brisbane avec l’équipe pour relever les défis lancés par l’Agence internationale de l’énergie atomique (IAEA). Son Robotics Challenge a pour objectif d’identifier des solutions qui pourraient assister les inspecteurs de l’agence lors de leurs missions sur des sites nucléaires civils.

Rovenso a décroché le 2e prix de la catégorie «drones terrestres» face à de nombreuses équipes venues à Brisbane depuis la Corée du Sud, Israël, les Etats-Unis, etc. La compétition demandait beaucoup de capacité d’adaptation avec de nombreux changements de dernière minute. «Nous sommes en principe en lice pour la suite qui consistera en un projet pilote. Ce prix est donc une première étape pour un potentiel achat de nos robots par l’IAEA«, explique le CEO Thomas Estier. «Il ne s’agit pas d’un marché énorme mais c’est un très bon client de référence.»

Partenariat industrie-start-up

A l’occasion du Robotics Challenge, Rovenso a reçu un support actif de la part de l’entreprise Lemo, basée à Ecublens, qui fabrique des connecteurs. «C’est réjouissant de voir une collaboration entre industrie et start-up autour de l’innovation. Nous allons d’ailleurs poursuivre cette expérience à l’avenir», s’enthousiasme Thomas Estier.

La start-up est actuellement en phase d’industrialisation, cofinancée par ses premiers clients. Elle a un projet pilote en Chine avec un fabricant d’équipements pour les pompiers. Ces derniers sont encouragés à acquérir des robots par le gouvernement car de nombreuses interventions se font sans savoir si des produits chimiques sont présents. Rovenso et son partenaire se préparent pour une commercialisation dans le pays à fin 2018. En Suisse, la start-up a entamé une collaboration de long terme avec une société de sécurité et de surveillance. Les premiers robots seront vendus plus tard qu’en Chine.

Une levée de fonds est en cours

«Nous nous sommes beaucoup concentrés sur nos clients en 2017. En parallèle, nous cherchons à lever des fonds pour pouvoir aller plus loin», précise Thomas Estier. Rovenso vise un montant de 2 millions de francs pour ce deuxième tour de table. «Nous aimerions bien trouver des investisseurs en Suisse mais il y a ici beaucoup d’argent et peu de capital. A ce stade, on estime que nous trouverons 50% en Europe et 50% en Chine.

Cet article vous est offert par Swissquote
Johan Friedli

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved