.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Biowatch vise le million de francs de chiffre d’affaires en 2019
 
Le 07-01-2019

La société valaisanne, qui développe un système d’authentification biométrique basé sur la reconnaissance des veines du poignet, annonce une campagne Kickstarter imminente.

Présente au CES 2018 avec son propre stand, la start-up valaisanne Biowatch sera cette fois-ci à Las Vegas sous les couleurs du drapeau à croix blanche du pavillon suisse. Basée à Martigny (VS), la jeune pousse développe un système d’authentification biométrique basé sur la reconnaissance des veines du poignet. Il permet de s’intégrer avec différents systèmes externes pour faire de l’access control, du paiement.

En d’autres mots, c’est un système permettant de s’enregistrer à un ordinateur, d’accéder à un bâtiment ou même d’ouvrir une voiture. Tout cela sans utiliser les moyens d’authentification que l’on connait aujourd’hui. Le module miniature, intégré dans un bracelet, un boitier ou un fermoir de montre remplace badge, carte, clé ou encore code PIN.

Cette innovation pourrait à terme remplacer les accès sécurisés par mots de passe dont la fiabilité est limitée. Les applications sont larges: contrôle d’entrée au bâtiment, ouverture de session informatique, déverrouillage de voiture ou connexion à son e-banking par exemple. ««LeBracelet» est la seule technologie portable au monde sécurisé par la forme unique des veines du poignet de l’utilisateur, commente Matthias Vanoni, CEO et cofondateur de la start-up.

Campagne Kickstarter imminente

Lancée en 2015, la jeune entreprise compte aujourd’hui une dizaine de clients, dont BNP Paribas et le Crédit Agricole. En plus de présenter «LeBracelet», Biowatch arrive à Las Vegas avec des objectifs bien précis. «L’objectif sera principalement de clôturer des ventes (pre-order) avec un objectif de 1000 unités minimum. Ensuite, il s’agit de rencontrer des investisseurs pour «vendre» notre série A. En effet, nous souhaitons effectuer un second tour de table d’investissement au cours de l’année 2019 (NDLR. la start-up romande a levé 1,2 million de francs à l’occasion d’un premier tour de financement, bouclé en décembre 2017). L’idée est de lever 5 millions de francs cette fois-ci. Ce montant nous permettra de poursuivre notre croissance et dépasser nos objectifs.»

En parallèle, Biowatch va annoncer au CES 2019 le lancement d’une campagne Kickstarter imminente. «Nous venons d’emménager au Biopôle à Epalinges et nous allons entamer deux ans de R&D avec le CSEM et l’Idiap sous financement d’Innosuisse pour améliorer notre premier produit et travailler sur la prochaine génération. Nous espérons que «LeBracelet» aura du succès et que nous pourrons dépasser le million de francs de chiffre d’affaires en 2019.»

Matteo Ianni
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved