Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Tesa collabore avec les écoles de la région pour innover
 
Le 09-11-2018

La société du groupe suédois Hexagon a reçu ce soir le prix de l'Entreprise étrangère lors de la cinquième édition du Prix Vaudois des Entreprises Internationales.

Pour Tesa, en main du groupe suédois Hexagon, le canton offre une flexibilité du travail, une stabilité ainsi qu’une proximité avec les hautes écoles qui explique son maintien dans la région. «Un autre atout est le vivier de personnel polyglotte et compétent: des ingénieurs et ouvriers qualifiés, capables d’effectuer des tâches minutieuses», note Blaise Vuille, Technical & Business Development Director.

Il décrit: «Depuis plus de 75 ans, Tesa véhicule l’image de la Suisse et de sa maîtrise de la précision dans le monde entier. Nous mettons en avant, à chaque occasion, les coopérations établies avec les hautes écoles vaudoises. Nous sommes aussi un relai entre le marché international et les entreprises locales de sous-traitance».

La société qui s’est vu attribuer le titre “Entreprise étrangère” du PVEI, est spécialisée dans la fabrication d'instruments de mesure de haute précision. Tesa fournit pied à coulisse, micromètre et colonne de mesure à une clientèle des industries mécanique, micromécanique, automobile, aéronautique, horlogère et médicale. Fondée en 1941 et basée à Renens, la marque a bâti sa réputation sur une invention singulière: un micromètre intérieur à trois points nommé Imicro. «Le cœur de l’instrument est un cône en forme de colimaçon qui nécessite un savoir-faire exceptionnel. Ce produit – inventé il y a plus de 60 ans – est encore l’un de nos bestsellers à l’heure actuelle.»

A la fin des années 60, la société a été reprise par son distributeur américain de l’époque, B&S; lui-même acquis en 2001 par le groupe suédois Hexagon. «Nous avons deux lignes de produits distinctes. La plus connue a trait aux instruments commercialisés sous la marque Tesa. En sus, depuis une dizaine d’années, nous développons et fabriquons des têtes de mesure adaptées aux machines d’Hexagon», précise Blaise Vuille. Pour concevoir ces têtes de mesure, la société renanaise a coopéré avec les hautes écoles de la région, en particulier l’EPFL. «Pour rester compétitif en Suisse, il est primordial d’innover. Au regarde de nos moyens de production, nous avons effectué d’importants investissements dans nos machines de fabrication et également dans des opérations robotisées de montage, grâce au soutien d’Hexagon.» L’entreprise est ainsi devenue le centre de compétences de sa maison-mère au regard des têtes de mesure de leurs machines.

Tesa emploie environ 800 personnes dont 300 à Renens. A côté du site vaudois, elle dispose d’une usine et d’une organisation de ventes en Chine ainsi que de filiales en Allemagne, France, Italie, Japon et Etats-Unis. Son chiffre d’affaires s’élève à environ 100 millions de francs.

Sophie Marenne
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved