Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



WISeKey s’associe à China Bridge
 
Le 16-04-2018

Cybersécurité. Le groupe genevois renforce sa présence sur un marché clé pour la sécurité de la blockchain et des cryptomonnaies.

Les Chinois sont plutôt vus comme des attaquants potentiels dans le domaine de la cybersécurité. Quant à la prise de conscience du besoin d’améliorer la protection, elle progresse depuis l’entrée en vigueur l’année dernière d’une nouvelle loi, souvent critiquée par des entreprises multinationales, d’ailleurs. La création d’une nouvelle co-entreprise pour établir rapidement une présence en Chine, avec China Bridge Capital (CBC), que WISeKey a annoncé vendredi rappelle que l’Empire du Milieu représente un marché très intéressant pour les solutions de cybersécurité.

«WISeKey et CBC partagent l’objectif d’établir rapidement WISeKey China comme l’un des fournisseurs leaders de services de cybersécurité, objets connectés (IoT) et Blockchain pour le marché chinois en croissance», relève le communiqué.

CBC a participé à la levée de fonds pour le «Next Generation Disruptive Industrial Fund» totalisant 1,4 milliards de dollars, qui vise précisément à investir dans des technologies disruptives en provenance des Etats-Unis et/ou d’Europe.

Ce partenariat ne représente certes pas le début de la présence de WISeKey en Chine. Le groupe genevois a déjà conclu plusieurs contrats dans le domaine des semi-conducteurs et de l’IoT avec des sociétés chinoises. «Dernièrement, WISeKey a annoncé le déploiement imminent de sa technologie Blockchain IoT au sein de Smart Cities chinoises sélectionnées, à l’heure où ses puces sont déjà déployées dans le cadre du projet Smart City Nanjing.

Des entreprises chinoises comme Feitian Technologies travaillent avec WISeKey au développement de solutions de hardware et logicielles novatrices pour permettre aux utilisateurs, applications et objets d’authentifier les réseaux de manière sûre, vérifier l’authenticité et intégrité de mises à jour de firmware, et limiter l’accès à des informations sensibles à des utilisateurs authentiques uniquement», détaille le communiqué.

Cependant, ce n’est que maintenant que WISeKey établit une part importante de ses infrastructures clé sur place, avec une racine de confiance IoT et une infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI), une autorité de certification reconnue à l’échelle mondiale y compris. «La PKI représente le noyau de toutes les initiatives fournissant la sécurité nécessaire, les signatures cryptées et numériques, aux transactions électroniques», ajoute le communiqué. Il déploie sa plateforme verticale de cybersécurité dans le domaine de l’IoT et de la blockchain.

Cet aspect est particulièrement intéressant au vu du rôle central que joue la Chine au sein de certaines cryptomonnaies, comme par exemple la création (mining) de bitcoins, dont la vulnérabilité pourrait être sous-estimée. WISeKey souligne encore un autre potentiel important: «la Chine est déjà le premier marché mondial de l’IoT avec une part de 22%, et plus d’un tiers des connections machine-machine par le biais de réseaux multiples se font en Chine.»

Ces deux marchés devraient croître de 80 milliards de dollars en 2015 à plus de 160 milliards d’ici 2020. Dans le domaine des semiconducteurs, la croissance de la consommation en Chine est nettement supérieure à celle au niveau mondial, pour la sixième année consécutive.

Cet article vous est offert par Swissquote
Christian Affolter

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved