Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Kudelski intensifie ses efforts de restructuration
 
Le 21-12-2017

Sécurité numérique. La transformation du groupe est accélérée. Le résultat opérationnel récurrent des activités poursuivies atteindra 45 à 65 millions de dollars en 2017.

Le groupe Kudelski, qui est un leader mondial en sécurité numérique, a entrepris une profonde transformation de ses structures, processus et activités, avec l’objectif d’assurer sa croissance et son positionnement sur le long terme. Il poursuit ses efforts visant à aligner ses opérations avec la nouvelle réalité du marché.

Les activités de ce groupe continuent de s’élargir, sortant du cadre de la pay-TV traditionnelle pour répondre aux besoins croissants du marché, notamment dans le domaine de la cybersécurité et de la sécurité de l’Internet des objets (IoT). Kudelski investit de façon substantielle dans ces deux secteurs. Leur développement s’effectue comme prévu et leur positionnement respectif se renforce aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, avec des ventes en hausse. Il a fait mercredi un point de la situation.

La nouvelle division Télévision numérique transformée sera opérationnelle dès le 1er janvier 2018, avec une intégration complète entre Nagra et Conax. Par ailleurs, géré depuis Cheseaux-sur-Lausanne en Suisse, siège social du groupe, le centre d’excellence en sécurité IoT est déjà 100% opérationnel.

En outre, dans un contexte de forte volatilité s’agissant de la propriété intellectuelle, Kudelski a conclu un accord relatif aux licences de brevets avec Comcast Corporation et Comcast Cable Communications LLC portant sur l’abandon de toutes les procédures entre les parties. Les termes de l’accord restent confidentiels.

Pierre Roy est désormais en charge du marketing et des ventes en télévision numérique en tant que DTV CMO, en plus de son rôle de group executive vice président, démontrant la priorité stratégique qu’accorde Kudelski à la commercialisation de son portefeuille de solutions de télévision numérique. Par ailleurs, Morten Solbakken dirigera la nouvelle équipe «Opérations » en tant que DTV COO. Ses responsabilités englobent la gestion du portefeuille stratégique, le développement des clients et l’intégration des systèmes ainsi que la chaîne d’approvisionnement. Morten Solbakken rejoindra aussi la direction du groupe comme executive vice president dès le 1er janvier 2018.

Une transformation exigeante

Une transformation accélérée se révèle nécessaire dans des marchés en pleine mouvance et par le fait que celui de la télévision numérique devient plus difficile. Certes, cette transformation qualifiée de continue exige un effort supplémentaire de réduction des coûts au 4ème trimestre 2017. Les frais qu’elle implique seront comptabilisés partiellement sur l’année 2017 et, de manière plus importante, sur l’année 2018. L’impact matériel de la restructuration devrait peser sur 2017 ainsi que sur 2018. Pour l’année 2017, le résultat opérationnel des activités poursuivies (c’est-à-dire hors frais de restructuration) devrait se maintenir dans les perspectives annoncées en août 2017, à savoir 45 à 65 millions de dollars.

Si cette prévision en matière d’EBIT récurrent est confirmée, on ne connaît en revanche pas les coûts de restructuration. Les chiffres qui seront publiés pour 2017 seront ainsi probablement plus bas ; cette incertitude pèse sur les recommandations des analystes, en particulier ceux de Vontobel et de la Banque Cantonale de Zurich (BCZ) qui émettent une recommandation neutre hold (garder ou équipondérer). Les analystes et courtiers évitent des titres qui peuvent poser un problème à un horizon de douze mois.

L’action au porteur a perdu un peu plus de 1% suite à l’annonce de mercredi, dans un marché en recul. A plus long terme, Kudelski peut sortir par le haut de sa phase de consolidation actuelle. Notamment avec une remontée de son cash-flow opérationnel et de son cash-flow libre. Sur ce dernier point, Vontobel laisse poindre un rendement de l’ordre de 7% et 9% pour 2018 et 2019 respectivement, eu égard au cours actuel de l’action. La valeur boursière s’élève à près de 680 millions de francs.

Le prix actuel de l’action peut être tenu pour intéressant dans une optique à plus long terme. Et tout en se montrant confiant dans la capacité du groupe Kudelski à exceller dans le domaine de la cybersécurité et de la sécurité de l’IoT.

Cet article vous est offert par Swissquote
Philippe Rey

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved