Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Ewattch, la petite nouvelle à l’Y-Parc d'Yverdon
 
Le 18-12-2017

Connectique. La PME vosgienne a ouvert une filiale en Suisse. Elle produit des capteurs IoT qui aident le secteur tertiaire dans la gestion de sa consommation d’énergie.

Jeune société française née dans les Vosges, Ewattch a ouvert sa première filiale à l’Y-Parc d’Yverdon. Son créneau: les objets connectés liés à la maîtrise de l’énergie. «Nous construisons des capteurs sans-fil dans notre laboratoire ainsi que les plateformes pour les gérer. Ils sont utilisés principalement dans les bâtiments du secteur tertiaire: bureaux, industries et collectivités», explique le fondateur et directeur, Nicolas Babel. Avec le système IoT conçu par leurs ingénieurs, les clients peuvent contrôler, au jour le jour, leur consommation en énergie et en eau grâce aux données collectées par les capteurs.

Née en 2012, la société emploie une dizaine de personnes en France. «Nous avons la volonté de nous développer à l’export et nos solutions sont vendues sous forme de package facilement reproductible ailleurs. Pour nous, la Suisse s’est vite imposée comme marché cible car proche et assez intéressant», déclare le directeur. Il y a un an de cela, il avait déjà rencontré de nombreux membres de l’Association des entreprises électriques suisse et il avait identifié plusieurs partenaires potentiels.

Un emplacement au cœur du mouvement

Le bureau du canton de Vaud a été inauguré officiellement le 17 novembre et l’entreprise compte déjà plusieurs clients helvètes. «Notre objectif sur place est de distribuer nos produits via des partenaires: bureaux d’études, cabinets d’ingénierie, industriels,... Nos objets connectés sont compatibles avec le réseau LoRa, courant dans le pays. Nous avons plusieurs projets en cours, notamment avec la succursale de Planair à Yverdon, nos voisins à l’Y-Parc». Il précise d’ailleurs être très satisfait de la situation de la filiale, au cœur du plus vaste parc technologique de Suisse, une zone qu’il juge dynamique avec un esprit de start-up motivant. «Nous visons un contingent de trois personnes sur place qui développeront surtout le côté commercial, le suivi clients et les liens avec nos partenaires».

Cet article vous est offert par Swissquote
Sophie Marenne

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved