Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Infomaniak veut s’imposer parmi les leaders du marché européen du cloud
 
Le 12-12-2017

Avec un chiffre d’affaires de 19.5 millions en 2017, l’hébergeur suisse de sites Infomaniak poursuit sa progression et prévoit de diversifier son offre en 2018.

Infomaniak continue sa forte croissance, avec un objectif clé pour 2018: conquérir le marché européen du cloud. Fondée en 1994, la PME genevoise s’est imposée comme le premier hébergeur de sites en Suisse. Avec un chiffre d’affaires estimé à 19.5 millions pour l’année 2017 (contre 18 millions en 2016), la société poursuit sa progression et prévoit d’augmenter ses effectifs de 51% l’an prochain, avec 40 employés qui viendront s’ajouter aux 80 collaborateurs actuels. Elle va également ouvrir un bureau à Winterthur dans le but de renforcer sa présence en Suisse alémanique. Si l’entreprise ne communique pas son bénéfice net, elle publie néanmoins le montant des impôts (400.000 francs) dont elle s’est acquittée en 2016, répartis entre la commune de son siège social à Carouge et le Canton de Genève. «Ce montant témoigne d’un succès commercial et illustre la demande soutenue, en Suisse et en Europe, pour des services web haut de gamme», explique Boris Siegenthaler, cofondateur et CEO. «Dans les deux, voire trois, années à venir, nous prévoyons de réinvestir dans la société le 100% des bénéfices effectués», ajoute-t-il.

Ces 40 nouveaux collaborateurs rejoindront le département R et D de l’entreprise. L'objectif est d'étendre les services cloud destinés aux professionnels tels que les PME ou les agences web. Ils contribueront également à la finalisation d'un service de stockage cloud entièrement suisse pour le grand public et les professionnels. Ce dernier viendra concurrencer des acteurs établis comme Dropbox, «puisqu'un nombre croissant d'entreprises acceptent d'externaliser la gestion de leurs fichiers et données à des professionnels capables de garantir sécurité, stabilité et accès ultrarapides». Le développement de nouveaux services liés au nom de domaines, tel qu’offrir une confidentialité totale à un détenteur d’un domaine – est également une priorité pour Infomaniak.

«En consacrant plus de 65% de nos effectifs à la recherche et au développement de nouveaux produits, nous faisons figure d'exception parmi les hébergeurs suisses. Nous sommes les seuls à proposer toute la palette: du centre de données jusqu’au produit final», assure Boris Siegenthaler. Cet imposant département R et D reflète la stratégie de l'entreprise qui préfère créer ses propres outils plutôt que de dépendre d’acteurs externes. «L'objectif est de maîtriser tous les échelons de l’architecture informatique, ce qui permet – notamment – de gérer des services cloud, de diffuser des milliers de flux streaming audio-vidéo ou d'envoyer des millions d'emails par jour. Le «fait maison» séduit et réduit considérablement le risque d'incident lié à l'utilisation de produits tiers, sur lesquels Infomaniak n'aurait aucune maîtrise», renchérit Marc Oehler, COO. La société héberge aujourd’hui plus de 250.000 sites internet et gère plus d’un million d'adresses email. L’intégralité des données est stockée dans ses trois centres de données qui se trouvent en Suisse. «Nous développons l’ensemble de nos solutions ici, sans délocaliser aucune de nos activités.» Autofinancé depuis ses débuts, Boris Siegenthaler veut rester complètement indépendant. Face à des concurrents tels que les GAFAs, Infomaniak se démarque grâce à un fort engagement environnemental et social. «Nous avons la conviction que les entreprises doivent jouer un rôle important au sein de la collectivité», insiste-t-il. «L’éthique et la gestion durable sont des éléments différenciateurs forts de sens. Qu’ils soient institutionnels ou privés, les clients tendent désormais à plébisciter les entreprises responsables.»

L’hébergeur, qui possède une chartre écologique depuis 2007 déjà, est certifié ISO 14001 et ISO 50001. Ses trois centres de données écologiques sont refroidis exclusivement par de l’air ambiant et alimentés par de l’énergie renouvelable. «Nous compensons, depuis 10 ans, le 100% de nos émissions de CO2», relève Boris Siegenthaler. «Nous allons désormais les compenser à 200%. Les engagements de la COP21 étant actuellement loin d'être atteints, nous voulons démontrer que les entreprises de plus de 50 collaborateurs peuvent prendre des mesures concrètes pour faire changer les choses, en attendant qu'une réglementation se mette enfin en place.»

Cet article vous est offert par Swissquote
Leila Ueberschlag

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved