Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Le feu est vert pour l’économie suisse
 
Le 01-12-2017

La reprise se met en place, avant même l’effet favorable de la baisse du franc. L’horizon se dégage autour de l’arc lémanique.

Encore 0,6% d’activité supplémentaire grappillée au cours des trois mois estivaux par la Suisse, son meilleur trimestre depuis trois ans. En faisant son point sur l’évolution du produit intérieur brut (PIB), le Secrétariat à l’économie a parlé jeudi d’une «accélération modérée». Bonne nouvelle, le moteur qui tourne le plus est celui de l’industrie, qui repart depuis le début de l’année.

Les exportations ont, de leur côté, connu cet été une nette accélération. Et ce, avant même la dépréciation connue par le franc depuis août – ce qui rend mécaniquement les produits suisses un peu plus abordables dans les pays voisins, leur premier débouché.

À la traîne de l’Autriche

Des nouvelles qui permettent d’oublier les révisions successives – et à la baisse – de l’activité économique du pays par le SECO au fil de l’année. Alors qu’en mars l’institution tablait sur une croissance de 1,6% pour 2017, elle ne pariait plus que sur 0,9% en septembre sur l’ensemble de l’année.

En début de semaine, l’institut conjoncturel romand CREA voyait en 2017 «une année de transition vers une croissance qui s’améliore en 2018-2019». Un optimisme également reflété par le dernier sondage Credit Suisse CFA auprès de la communauté financière: 44% des analystes s’attendent à une amélioration continue de la conjoncture. Assorti aux perspectives économiques plus favorables pour les pays de la zone euro, cela donne un indicateur sur le «moral» des financiers, au plus haut depuis 2010.

L’Autriche a elle aussi fait le point sur son activité, hier. Hasard des chiffres, son économie a également crû de 0,9% durant le trimestre estival. L’autre pays alpin a de l’avance: l’année 2017 devrait se solder par une croissance de 2,8%, du jamais vu depuis six ans.

Espoirs valdo-genevois

Qu’en est-il autour de l’arc lémanique? Dans le canton de Vaud, les indicateurs publiés jeudi laissent entrevoir un horizon qui se dégage. La Commission Conjoncture parle d’une «amélioration de la situation des affaires qui devrait se poursuivre en 2017». Elle table sur une croissance de 2,1% en 2018, deux fois celle prévue cette année. À Genève, la situation des affaires dans l’industrie est restée maussade, mais «de façon nettement moins marquée que les mois précédents», relève de son côté jeudi l’Office cantonal de la statistique.

Par Pierre-Alexandre Sallier
24heures.ch

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved