Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



La cybersécurité, un défi de taille pour les start-up
 
Le 16-11-2017

Un représentant de Snapchat était présent mercredi à la conférence Black Alps, organisée à Yverdon. Il a prodigué ses conseils aux entrepreneurs locaux pour éviter toute attaque informatique

C’est le cauchemar de toute jeune entreprise: voir son nom associé à un scandale de fuite de données confidentielles. Une telle mésaventure peut menacer l’existence d’une start-up. Responsable sécurité de Snap, Jad Boutros a partagé mercredi son expérience devant le public averti de la conférence Black Alps, à Yverdon-les-Bains.

Le groupe américain a subi plusieurs attaques informatiques depuis le lancement de son application de messages éphémères Snapchat. En 2014, plusieurs dizaines de milliers de photos avaient été publiées sur Internet à la suite du piratage d’applications tierces téléchargées par des utilisateurs du réseau social. «Développer un programme de sécurité informatique prend du temps. C’est une question difficile, taboue pour les jeunes entreprises», a affirmé Jad Boutros, dans un bâtiment du technopôle Y-Parc.

Obligations légales

En cas d’incident, la société doit informer les autorités suisses dans les meilleurs délais, selon la formule du projet de loi sur la protection des données. «Plus vous annoncez vos erreurs, moins on va vous courir après», a résumé l’avocat Sylvain Métille devant des entrepreneurs locaux. Si aucune sanction financière n’est pour l’instant prévue par le législateur, la sécurité informatique représente toutefois un coût important pour les start-up. Elles doivent donc trouver un équilibre pour maintenir des prix attractifs et ne pas entraver leur capacité d’innovation. «L’attention portée à la sécurité informatique peut freiner les nouveaux projets», a confirmé Jad Boutros.

Les contenus sont stockés dans le cloud, un réseau de serveurs distants qui permet d’accéder aux informations n’importe où, n’importe quand. «C’est une opportunité formidable pour les entreprises mais il est nécessaire d’être prudent avec cette technologie», a prévenu le représentant de Snap. Le spécialiste conseille de verrouiller l’accès aux données et de mettre en place un système de détection performant. L’outil doit alerter les ingénieurs à la moindre faille.

Florian Delafoi
LE TEMPS

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved