Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Plus de 250 participants au hackathon des étudiants de l'EPFL
 
Le 13-11-2017
de EPFL

La deuxième édition de LauzHack s’est déroulée ce week-end à l’EPFL. Organisé de A à Z par des étudiants de l’école, l’événement a attiré des participants du monde entier pour répondre à des défis dans le domaine des nouvelles technologies.

«Je suis impressionné par la rapidité avec laquelle les participants ont résolu les défis présentés. Personnellement, je trouve beaucoup d’inspiration à la vue de ce que vous avez pu faire un week-end seulement!» Le président de l’EPFL Martin Vetterli ne tarissait pas d’éloges sur les projets présentés dimanche après-midi à l’issue du LauzHack 2017. L’événement, organisé pour la deuxième fois, a attiré plus des 250 participants de 24 pays, y compris 90 étudiants de l’EPFL. Réunis en 70 groupes, ils ont travaillé tout le week-end dans le hall du bâtiment BC pour développer des projets rivalisant de créativité.

Particularité de cet événement, il est entièrement mis sur pied par des étudiants de l’EPFL. «Nous sommes 12 étudiants bénévoles, en majorité des étudiants d’IC mais également d’autres sections, ainsi que des doctorants», explique Tatiana Nikitina, membre du comité d’organisation. Les étudiants travaillent depuis juin pour la mise sur pied du hackathon. «C’est un gros investissement, mais cela nous apprend à travailler en équipe et à partager des responsabilités. Quant aux participants, le hackathon leur permet de voir quels projets sont intéressants du point de vue de l’industrie, et pas seulement du côté académique.»

Les participants ont pu choisir de s’attaquer à l’un des challenges proposés par les sponsors de la manifestation, ou de développer leurs propres idées. Un panel de juges composé de plusieurs professeurs de l’EPFL et de représentants de l’industrie a primé trois projets lors de la cérémonie de clôture : le groupe vainqueur, Motion Drawing, a séduit le jury avec un système pour dessiner facilement sur son ordinateur en utilisant les gestes. Le second groupe a mis au point une solution utilisant la réalité augmentée pour afficher une interface ou pour modifier l'apparence de l'utilisateur à l'écran. Le troisième groupe récompensé, Clickbait Killer, a imaginé un projet qui utilise l'intelligence artificielle pour résumer des articles en ligne sans devoir cliquer sur le lien. D'autres teams ont remporté les différents challenges proposés par les sponsors de l'événement.

Le hackathon a aussi fait la part belle aux filles le samedi, avec un atelier organisé par l’association GirlsCoding. Cette dernière a pour but d’aider les jeunes filles de 9 à 12 ans à découvrir la programmation et à encourager l’égalité des genres dans les domaines de la technologie. Les jeunes participantes de ce mini-LauzHack ont pu se frotter à des challenges de cryptographie et de programmation.

Une édition 2018 est d’ores et déjà prévue, ont promis les organisateurs dimanche soir.

Plus d’infos sur http://lauzhack.com

Auteur : Sarah Aubort
Source : Mediacom

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved