Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



SWISSMEM - Jeter des ponts entre l’EPFZ et l’industrie
 
Le 12-07-2017
de Swissmem

Les entreprises de l’industrie MEM doivent assurer leur compétitivité grâce à l’innovation. Avec l’EPF de Zurich, la Suisse dispose d’une institution de recherche de renommée internationale. Ne s’agit-il pas là des meilleures conditions pour un transfert de technologie réussi?

inspire - se nom prometteur appartient à une organisation qui a été mise en place en 2004 sur l’initiative de Swissmem avec le concours de représentants d’entreprises. Cette organisation privée indépendante permet aux entreprises d'accéder au savoir-faire de l’EPF de Zurich et soutient l’industrie MEM lorsqu’il est question de projets d’innovation et de recherche. inspire se concentre sur la technique de production.

Les prestations de transfert d’inspire sont indispensables étant donné que la science et l’industrie sont deux univers complètement différents. L’EPF se concentre sur la recherche fondamentale. Elle doit sa renommée aux résultats de recherche, souvent obtenus à l'aide de coopérations internationales, qui sont décisifs pour la position dans les classements internationaux. Ce n'est pas le transfert des résultats de recherche dans les applications et l’industrie qui est prioritaire. Et pourtant, l’industrie MEM dépend du savoir-faire externe pour réaliser ses projets d’innovation. Ce sont en particulier les PME qui ne disposent pas de suffisamment de ressources pour s’investir dans la recherche et le développement technologique à long terme. De plus, les entreprises n’ont pas d’interlocuteurs directs aux hautes écoles. Dans le cadre de projets communs, inspire transforme les résultats de recherche de l’EPF en une forme praticable pour les entreprises industrielles et jette ainsi des ponts entre l’EPF et l’industrie MEM.

Le succès parle de lui-même. Autrefois rattaché à l’institut des machines-outils et de la technique de fabrication de l’EPF, inspire a continuellement étendu ses activités et gère aujourd’hui six groupes thématiques dans le domaine de la technique de fabrication. Ils sont soumis à la compétence des professeurs EPF correspondants. Actuellement, inspire occupe quelque 60 collaborateurs et accompagne 70 projets. Ceux de la CTI représentent une partie considérable du financement. C'est justement cet aspect qui peut être intéressant pour les PME puisque dans de tels projets, les prestations de la recherche sont couvertes financièrement.

Vous trouverez d'autres informations sur www.inspire.ethz.ch

Pour toute question ou renseignement complémentaire, Jürg Krebser, CEO d’inspire SA, se tient à votre disposition: +41 44 632 77 44, krebser@inspire.ethz.ch.

Collaboration couronnée de succès

En coopération avec inspire, la société E. Bruderer SA, leader mondial dans le domaine de la technique d'estampage, a analysé le moteur des poinçonneuses. En développant le moteur, l'entreprise envisage d'augmenter la productivité. L'analyse commune a démontré que le poussoir qui transporte l’outil vers la poinçonneuse est de grande importance. En utilisant du CFK - appelé Carbon dans le langage familier - il est possible d’en diminuer la masse de 70%. De plus, puisque toutes les masses en mouvement dans le moteur doivent être équilibrées de façon dynamique à l’aide de contrepoids, cette réduction d’inertie se répercute doublement. Il est ainsi possible d'augmenter le nombre de courses de 2’000 à 2’500 par minute. Il a été possible grâce à ce projet de prouver la faisabilité d’un moteur léger pour poinçonneuses et d’établir une base pour d’autres développements de projets.

Auteur : Gabriela Schreiber, Cheffe de secteur, Communication

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved