Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



La start-up AVA se voit récompensée par le prix Swiss Medtech Award 2018
 
Le 13-06-2018
de MicroTech Industry® - News des expositions

Après avoir bouclé un tour de financement de 30 millions, la start-up zurichoise est aussi primée pour sa performance entrepreneuriale.

C’est dans le cadre de la Conférence de la Technologie Médicale Swiss Medtech Day 2018 que se sont rencontrés, hier au Kursaal de Berne, industriels, jeunes entrepreneurs, chercheurs et investisseurs – près de 600 participants en tout – dans le cadre de la plus grande rencontre au niveau national du secteur suisse des technologies médicales. Avec en clôture l’attribution du prix Swiss Medtech 2018, doté pour la première fois de 50.000 francs. Or c’est une jeune société zurichoise déjà bien établie, AVA, qui s’est vu récompenser pour le développement d’un détecteur de fertilité sous forme de bracelet connecté.

Exaucer le désir d’enfant

Outre les avantages et possibilités qu’ouvre ce produit à ses utilisatrices – exaucer le désir d’enfant – le prix a voulu honorer la performance entrepreneuriale d’AVA, selon la faîtière Swiss Medtech. Pour cette jeune société déjà dotée d’une antenne bien établie en Californie, les 50.000 francs pourront apparaître d’un apport modeste depuis que la société a annoncé, il y a deux semaines, avoir bouclé un tour de financement impressionnant de 30 millions de dollars. Ce qui portait à 40 millions les financements dont elle a bénéficié à ce jour. La semaine dernière, Pascal Koenig, le CEO d’AVA prévoyait d’investir ces 30 millions principalement dans la R&D, notamment pour élargir le bracelet à de nouvelles fonctions telle que la contraception non hormonale.

Le jury de quatre membres a prononcé son choix parmi 25 candidatures au total dont trois finalistes. Il a tenu compte, pour cela, non seulement du bénéfice des applications et de leur potentiel commercial, mais aussi de la performance entrepreneuriale. Fondée en 2014, AVA a déjà créé plus de 45 emplois et en prévoit 20 autres d’ici la fin de l’année.

Le modèle Straumann

Cette journée Medtech a été ponctuée par un grand nombre de présentations, séances thématiques et exposés. Parmi ces derniers Marco Gadola, le CEO du groupe bâlois Straumann, numéro un mondial des implants dentaires, a décrit la sortie de crise spectaculaire de son entreprise tout en renforçant son rang de leader mondial sur un marché qu’il a encore contribué à élargir. Des implants dentaires fabriqués, qui plus est, essentiellement en Suisse, dans le vallon de Saint-Imier.

Pourtant le secteur des dispositifs médicaux en Suisse fait face à une érosion tarifaire – corollaire d’une pression générale sur les prix de la santé - qui pose un défi non seulement à l’attrait de la place helvétique dans le domaine de la production, mais aussi dans la R&D selon la faîtière Swiss Medtech.

Défis du secteur

Or l’un des défis, techniques, majeurs auquel le secteur est actuellement confronté en Suisse – mais aussi en Europe - est lié aux exigences de certification additionnelles imposées par le nouveau Règlement européen relatif aux dispositifs médicaux (MDR). Autre orateur de cette journée, Andréa Belliger, professeure à l’Institut pour la Communication et la conduite IKF de Lucerne, qui a illustré la dimension prioritaire pour le secteur medtech de la transformation numérique. Afin de transformer un modèle économique «conservateur» en un modèle «prospectif».

Dans le cadre de six séances en sous-groupes, les participants à la conférence ont abordé des questions spécifiques dont les thèmes cette année s’étendaient de l’assistance à l’innovation pour les jeunes pousses et les PME, aux modèles de coopération dans la mise en œuvre des règlements MDR et IVDR (relatif aux dispositifs de diagnostic in vitro).

Efficacité économique

Appliquées aux techniques médicales, les technologies et procédures innovantes améliorent non seulement la qualité des soins mais aussi l’efficacité de la prise en charge médicale, ainsi que le démontrent les exemples des trois finalistes du prix Swiss Medtech Award: AVA, Bühlmann et Xeltis. L’approche thérapeutique du zurichois Xeltis, permet ainsi de réduire les coûts globaux des interventions, traitements de suivi et examens, de l’ordre du million au cours de la vie d’un patient. Xeltis a développé une valve cardiaque artificielle qui stimule la synthèse d’une nouvelle valve par l’organisme lui-même: l’implant est progressivement absorbé lors de la restauration des tissus. Alors que le test rapide du bâlois Bühlmann permet de renoncer aux endoscopies et consultations médicales superflues, ce qui, selon une étude, correspond à un potentiel d’économies annuel d’environ un millier d’euros par patient. Bühlmann a développé un test rapide par smartphone qui permet, pour la première fois, à des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin de procéder à des mesures à domicile et surveiller l’évolution de l’inflammation, tout en ajustant le traitement.

Cet article vous est offert par Swissquote
Piotr Kaczor

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved