Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Une pionnière suisse des lasers remporte le Prix de l'inventeur européen
 
Le 11-06-2018
de MicroTech Industry® - News des expositions

La physicienne suisse Ursula Keller, professeure à l'EPFZ, est la lauréate du Prix de l'inventeur européen 2018 dans la catégorie "Oeuvre d'une vie". Elle est récompensée pour son travail de pionnière dans le domaine des lasers à impulsions ultrabrèves.

Cette distinction qui compte cinq catégories - Industrie, PME, Recherche, Pays non-européens et Oeuvre d'une vie - était remise par l'Office européen des brevets (OEB) jeudi lors d'une cérémonie à Saint-Germain-en-Laye, près de Paris.

En plus de trente ans de carrière, la professeure Keller a notamment mis au point la première méthode de production d'impulsions laser ultrabrèves, appelée SESAM, acronyme anglais de "miroir absorbeur saturable à semi-conducteurs". Le principe fait aujourd'hui partie des standards industriels dans l'électronique, l'automobile ou encore la chirurgie.

"Ursula Keller a consacré sa carrière à la recherche et à des innovations qui ont tracé de nouvelles orientations dans la technologie laser et ouvert de nouvelles applications dans un large éventail d'industries", a déclaré le président de l'OEB Benoît Battistelli.

En 1993, à l'âge de 33 ans, elle a été la première femme à occuper une chaire de sciences naturelles à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). En 1997, elle signait un record du monde avec une impulsion laser ne durant que 6,5 femtosecondes, soit 0,000'000'000'000'0065 secondes.

Nombreuses applications

Ces impulsions ultrabrèves permettent de suivre les mouvements d'électrons avec une très grande précision. Elles trouvent des applications en électronique et techniques des communications, ainsi qu'en médecine, physique, chimie et biologie.

Actuellement à la tête de l'Institut d'électronique quantique à l'EPFZ, Mme Keller dirige aussi le Pôle de recherche national (PRN) "MUST - Science et technologie de processus moléculaires ultrarapides".Ursula Keller est l'une des quatre femmes inventrices à remporter le prix cette année, un record depuis le lancement de la compétition.

Les autres gagnants sont les Français Agnès Poulbot et Jacques Barraud ; (catégorie Industrie), le biophysicien allemand Jens Frahm (Recherche), l'ingénieure chimiste américaine Esther Sans Takeuchi (Pays non membres de l'OEB) et la conceptrice irlandaise de produits Jane Ní Dhulchaointigh (PME).

L'ingénieur néerlandais Erik Loopstra et le physicien néerlando-russe Vadim Banine ont obtenu le Prix du public en recueillant le plus de votes lors d'une compétition en ligne.Lancé en 2006, le Prix de l'inventeur est la plus importante distinction européenne pour l'innovation, écrit l'OEB sur son site internet.

Le Bâlois Martin Schadt l'avait obtenu en 2013 dans la catégorie "Oeuvre d'une vie" pour l'invention de l'affichage à cristaux liquides (LCD).

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved