Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Une entreprise romande au service des objets connectés
 
Le 20-07-2018

Basées à Lausanne, l’agence digitale :ratio et le studio de design industriel BIG-GAME fondent BIG ratio. Cette nouvelle société propose aux entreprises et start-up un service de conception d’objets connectés centré sur les usages.

L’Internet des Objets, ou bien encore IoT, à savoir Internet of Things, est un marché en plein essor. L’Institut américain Gartner prévoit d’ailleurs plus 50 milliards d’objets connectés sur le marché d’ici 2020. Autant dire que cela représente une véritable révolution numérique qui va radicalement changer les styles de vie.

Dans cet élan, un nouvel acteur dans ce domaine est apparu en Suisse, la société BIG ratio. Elle est le fruit d’une association entre l’agence digitale :ratio, experte en design UX, et le studio de design industriel BIG-GAME.

Se focaliser sur l’usage de l’objet

Cette nouvelle société s’adresse aux entreprises et aux start-up qui souhaitent explorer le territoire de l’internet des objets (IoT), tester des concepts, créer ou améliorer des objets connectés.

La dizaines de collaborateurs que comptent les deux agences au total mettront en effet leurs compétences au service de BIG ratio en fonction des besoins spécifiques aux projets, explique Yann Ringgenberg, co-fondateur de :ratio et aujourd’hui responsable de la nouvelle entreprise BIG ratio. L'expert UX explique que le nouveau service est né d’un constat : «Aujourd’hui, beaucoup d'entreprises se lancent dans le domaine de l’IoT. Mais bien souvent elles partent de la dimension technologique pure pour se lancer dans des projets IoT, et oublient de considérer le design et la conception centrée sur l’utilisateur. A notre avis, ce sont les usages et non la technologie qui devraient être centraux dans la conception d’un objet connecté. C’est pourquoi, nous voulons être une aide aux entreprises, avec l’objectif de proposer une palette de services assez large, comme par exemple de la recherche de matériaux, du prototypage, de l’impression 3D, mais également des interfaces digitales pour leur site et application.»
Par exemple, BIG ratio proposera entre autres des interfaces naturelles aux entreprises. Popularisées par la recherche vocale, les interfaces naturelles sont l’évolution logique des claviers, souris et écrans tactiles de smartphones. Elles sont définies par la possibilité d’une prise en main sans apprentissage particulier.

«L’IoT est un sujet omniprésent. Bon nombre d’entreprises font leurs premiers pas dans ce domaine, mais n’ont pas les ressources pour relever les défis impliqués par la conception de ce type de produits. BIG ratio offre un service aux entreprises et aux start-up qui veulent explorer ce territoire, tester des concepts, créer ou améliorer des objets connectés. Grâce à notre double expertise en design industriel et design digital, nous aidons nos clients à identifier les opportunités de leur secteur et à cibler les besoins et les motivations de leurs futurs utilisateurs. Nous concrétisons ensuite le fruit de nos recherches en objets inventifs liés à des expériences digitales intuitives.»

:ratio et BIG-GAME continuent leur activité

Cette association avec BIG-GAME s’inscrit dans la continuité de l’histoire de :ratio et de son co-fondateur. Lorsque l’agence digitale a été fondée en 2009 à Lausanne, l’entreprise comblait déjà un vide dans la région lémanique. Alors que d’autres sociétés étaient actives dans la réalisation de sites web, personne ne s’occupait ici de l’expérience de l’utilisateur, c’est-à-dire comprendre les besoins d’une personne lorsqu’elle navigue sur des sites internet, consulte une application sur son mobile ou utilise des objets connectés. Forte de son succès dans son domaine, :ratio peut compte parmi ses clients Kudelski, la RTS, Swissquote ou encore Sicpa.

D’ailleurs, que les clients de :ratio et BIG-GAME se rassurent. Les deux entités continuent leurs activités respectives. La spin-off BIG ratio a été créée en effet en parallèle de celle-ci. Pour ce qui est des objectifs de l’entreprise, Yann Ringgenberg vise à signer deux ou trois projets pour BIG ratio en 2018. Il confie également que l’ambition de la nouvelle entité est de viser également l’international à court terme.

Matteo Ianni
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved