Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Technis élargit son champ d’action
 
Le 31-05-2018

La spin-off de l’EPFL, qui commercialise des solutions de sols intelligents pour la gestion et la surveillance des flux de personnes, vise désormais le secteur médical en équipant hôpitaux et EMS.

Tout est parti de courts de tennis connectés. C’est en 2015 que la start-up Technis fait son entrée dans le marché avec sa technologie qui transforme le sol en une plateforme intelligente capable de capter, reconnaître et prédire l’activité se passant à sa surface.

Mais très vite, Wiktor Bourée et son équipe se sont rendus compte que le potentiel des sols connectés allait au-delà du tennis et même du sport. Avec en particulier un grand potentiel dans les marchés de l’événementiel et de la sécurité.

En combinant la très haute précision d’une surface sensitive et la puissance de l’intelligence artificielle, le sol connecté Technis capte, reconnaît et anticipe les événements se produisant à sa surface.

Primée à VivaTech

L’innovation réside dans la récolte des données. Lors d’événements, en équipant les points stratégiques d’un salon, la technologie Technis permet d’analyser et de comprendre les flux de personnes, tout en générant des rapports d’activité sur la performance de celui-ci.

«En combinant la très haute précision d’une surface sensitive équipée de plus de 3000 points actifs au mètre carré avec de l’intelligence artificielle, Technis révolutionne le management des flux de personnes. La solution Technis est unique par sa facilité d’installation et son accès en temps réel à l’information et à l’activité d’une infrastructure via les points d’accès internet.»

La technologie Technis a été développée par une équipe de 12 ingénieurs de l’EPFL et a reçu plus de 12 prix de l’innovation entre 2015 et 2018; dont le dernier au Salon VivaTech à Paris fin mai, Un événement mondial qui a rassemblé plus de 100.000 visiteurs. «Cet évènement international était l'occasion parfaite pour nous confronter avec ce qui se fait de mieux en termes d’innovation. C'est pourquoi nous avons participé à un concours de pitch entre start-up et nous sommes heureux de l’avoir remporté. Néanmoins pour nous, ce qui était vraiment important était de faire connaître notre produit. De nombreuses personnalités importantes et publiques ont assisté à Vivatech. Avec l'ensemble de la délégation suisse, nous avons eu un très beau spectacle, le développement des affaires et la chance de rencontrer Bruno Le Maire, ministre français de l'économie et Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat aux affaires numériques.»

Dans le domaine de la sécurité, l’entreprise a essentiellement des clients en France et Suisse. Elle a d’ailleurs récemment annoncé un partenariat avec le SwissTech Convention Center. Pour cette industrie, Technis vise toute l’Europe à moyen terme.

Entrée dans le secteur médical

Fort de son développement, Technis a de l’ambition et voit plus loin. Forte d’une proposition de valeur ajoutée importante grâce à l’accumulation de données relatives à l’activité physique, l’entreprise a la volonté de s’implanter de le secteur médical.

En effet, cette technologie peut permettre de suivre l'activité d'une personne, comme par exemple pour les personnes âgées dans un EMS. «On va savoir combien de pas elles font dans la journée, s'il y a une baisse d'activité physique, si la personne titube ou si elle se lève la nuit. Autant d’nformations pour le personnel médical qui va alors pouvoir analyser l'état d'un patient, et l'anticiper le cas échéant. De plus, l'accumulation de facteurs considérés à risque va pouvoir indiquer une potentielle chute dans quelques semaines ou dans quelques jours.» La start-up est à ce jour en discussion avec plusieurs établissements hospitaliers en Suisse. Les premières chambres connectées Technis devraient arriver dans le secteur médical dès la fin 2018.

Afin de commercialiser ce nouveau produit, et dans l’optique de croître, Technis prévoit plusieurs tours de financement cette année, dont un de 2 millions de francs actuellement. «D’autres vont suivre» annonce Wiktor Bourée. Pour rappel, Technis avait fait partie du voyage à la Silicon Valley en février dernier après avoir été choisie pour constituer la nouvelle équipe nationale Suisse de start-up Venture Leaders Technology 2018. Un voyage qui a permis à Wiktor Bourée de rencontrer des futurs partenaires et investisseurs, et de leur présenter ses produits avec l’ambition de venir s’installer sur le territoire américain dans les années à venir.

Cet article vous est offert par Swissquote
Matteo Ianni

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved