Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Gait Up continue son processus de croissance
 
Le 16-05-2018

Il y a un an, cette Spin-off du CHUV et de l’EPFL se faisait racheter par la licorne Mindmaze. Un rachat qui a accéléré le processus de croissance de la start-up vaudoise. Aujourd’hui, Gait Up travaille avec 160 clients, répartis dans 30 pays dans le monde.

Ce mardi a eu lieu la première des deux journées de The Spot, évènement consacré à l'innovation et le sport. Organisé au SwissTech Convention Center, cette manifestation a pour vocation de réunir les esprits créatifs et l’expertise du domaine du sport, qu’il s’agisse d’entreprises établies, de start-up, d’investisseurs.

Parmi les start-up les plus en vue, Gait Up. Il y a un an, cette Spin-off du CHUV et de l’EPFL, se faisait racheter par le Lausannois Mindmaze, qui est monté au de rang licorne (start-up valorisée à plus d’un milliard de dollars) en 2016. Un rachat qui a sonné comme un tournant pour la start-up de l’EPFL.

Une présence dans 30 pays

Lancée en 2013, Gait Up est reconnue pour son expertise dans le domaine de l’analyse des mouvements et des mesures. La société fournit notamment des produits pour les applications en matière de santé, de sport et de divertissement, sur la base de la technologie des capteurs inertiels. Elle a en effet développé un dispositif capable d’étudier la marche d’une personne à l’aide de capteurs électroniques. Son algorithme, capable de mesurer la démarche, est l’aboutissement de quinze ans de recherches menées sur le traitement de signal des accéléromètres et gyroscopes permettant de mesurer le mouvement humain. Et il répond initialement à une demande du secteur médical: pouvoir mesurer l’état pré et post-opératoire de patients. Le CHUV est le premier client de sa jeune start-up.

Ce rachat par Mindmaze en 2017 a clairement accéléré le développement de la start-up. «À l’époque, nous étions en plein processus de levée de fonds, commente Benoit Mariani, CEO et fondateur de Gait Up. Nous étions à la recherche d’un million de francs. C’est à ce moment que Mindmaze nous a approché. Il s’est révélé être un investisseur parfait car il nous laisse beaucoup de liberté et nous créé d’immenses opportunités en termes de développement des affaires. De son statut licorne, il a en effet des accès haut placés au niveau exécutif avec un certain nombre de partenaires et clients potentiels pour nous. Mindmaze accélère notre processus de croissance.»

En effet, Gait Up est l’une des nombreuses sociétés de Mindmaze Holding. Mariani reste aux commandes de la société.

Aujourd’hui, Gait Up travaille avec 160 clients, répartis dans 30 pays dans le monde. Et cette évolution est de nature exponentielle d’après son CEO. Néanmoins, ce n’est pas forcément le but recherché. «Nous sommes dans une phase de consolidation de notre position. Nous allons ainsi nous focaliser sur six segments de l’analyse du mouvement.» La stratégie de Gait Up consiste à disposer de produits de grande qualité et toucher d’abord des clients «high-end», dans le secteur de la santé et du sport, pour accéder à une clientèle plus vaste et diversifiée ensuite avec l’électronique grand public (wellness, drones, réalité virtuelle…).

Le sport comme nouveau marché

Gait Up affiche un chiffre d’affaires d’1,2 millions de francs pour 2017, en croissance soutenue. Dans cinq ans, Gait Up vise un volume des ventes à deux chiffres. Pour ce faire, la spin-off de l’EPFL vise à se développer dans le secteur du sport. Et plus précisément, dans le choix des semelles des chaussures de course en magasin. En ayant une approche B2B, Gait Up s’adresse au magasin pour vendre leur technologie. «Nous permettons une analyse podologique de pointe. Notre technologie analyse ainsi le type de pied d’un client (creux, plat ou normal) + (pied rigide ou flexible) et son type de foulée (neutre, pronateur, hyperpronateur, supinateur). Après une analyse sur tapis de course, un vendeur proposera différentes paires de chaussures que le client pourra tester en extérieur. Au final, le magasin proposera le modèle le plus adapté pour le consommateur.» Gait Up a lancé ce nouvel outil récemment. La start-up collabore avec une quinzaine de magasins en Suisse, en Italie et en France.

Gait-Up compte actuellement 20 employés, dont 15 sont dédiés uniquement au pôle Recherche et Développement. Parmi ses clients actuels: BNP Paribas, Logitech, Hitachi, ou G-therapeutics. Mais aussi des pharmas et des horlogers. Dans son processus de croissance, «des synergies technologiques sont à prévoir entre Mindmaze et Gait Up pour fin 2018» d’après Benoit Mariani.

Cet article vous est offert par Swissquote
Matteo Ianni

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved