Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



EPFL - La radiologie tout-terrain reçoit une manne de 14 millions de francs
 
Le 31-08-2018
de EPFL

Spin-off du programme EssentialTech de l’EPFL, Pristem SA annonce avoir achevé un tour de financement de 14 millions de francs. Le prototype d’appareil de radiologie numérique robuste qu’elle va produire, développé avec les hautes écoles et à l’aise aussi bien dans les pays industrialisés que ceux à faible revenu, pourra ainsi passer en phase de réalisation industrielle.

Pristem SA annonce aujourd’hui avoir obtenu un investissement de CHF 14 millions par un groupe d’investisseurs suisses et africains. Fondée et dirigée par Bertrand Klaiber, Pristem est la première spin-off du programme EssentialTech de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il s’agit d’un grand succès pour ce programme, hébergé au Centre de Coopération et Développement de l’EPFL et dont la mission est de développer des technologies essentielles dans la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité dans le monde. Le succès de ce premier tour de financement vient couronner une démarche innovante et unique, dont le programme EssentialTech s’est fait le pionnier : combiner développement technologique de haut niveau et modèles d’affaires innovants, pour répondre à des besoins humains fondamentaux à grande échelle, de manière durable.

En première mondiale, une machine de radiologie adaptée aux besoins globaux

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, deux tiers de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’imagerie médicale. C’est d’autant plus grave qu’il s’agit d’un outil essentiel dans l’arsenal médical, notamment pour diagnostiquer la tuberculose ou des traumatismes dus par exemple à un accident de la route. Par ailleurs, les coûts de la santé explosent partout – or l’imagerie médicale en est une composante importante.

La technologie issue du programme EssentialTech, que Pristem commercialisera d’ici deux ans moyennant le recrutement d’ingénieurs spécialisés, est une machine de radiologie numérique robuste et économique. Conçue pour répondre aux besoins des marchés globaux, elle intègre à la fois des solutions à la pointe de la technologie, qui répondent aux plus hauts standards des pays industrialisés, et des innovations lui permettant de fonctionner dans les pays à revenus faibles, avec des infrastructures le plus souvent inadéquates pour de telles technologies.

La solution a été également pensée pour réduire drastiquement les coûts totaux : non seulement de la machine elle-même mais aussi de tous les aspects de son cycle de vie (mise en service, maintenance, formation etc.).

Le meilleur de la recherche suisse et africaine rassemblé dans un appareil

Plus d’une centaine de chercheurs, médecins, ingénieurs, techniciens et étudiants provenant d’institutions prestigieuses en Suisse et en Afrique ont été impliqués dans ce projet qui a été initié par la fondation EssentialMed, et dirigé par le programme EssentialTech de l’EPFL. Klaus Schönenberger, directeur d’EssentialTech, se dit « très heureux de constater le magnifique enthousiasme suscité par ce projet dans la communauté scientifique, estudiantine, et désormais des investisseurs. Cela témoigne de la même vision d’un accès universel aux technologies essentielles, et notamment médicales. »

La HES-SO et ses hautes écoles d’ingénierie ont collaboré étroitement avec l’EPFL, de façon parfaitement complémentaire, afin de concevoir un prototype préindustriel. Ce dernier sera présenté au public le 29 octobre, en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Amman, au cours d’un évènement organisé par la HES-SO.

Grandes opportunités économiques

Le développement de solutions robustes, durables et à prix abordable présente un grand intérêt pour toutes les régions du monde. Klaus Schönenberger souligne : « Le fait que la start-up issue de ce projet ait permis de mobiliser des investisseurs suisses et africains me réjouit particulièrement car cela montre qu’il est possible d’allier impact social et modèles d’affaires économiquement attractifs. » Selon lui, « Avec ses compétences techniques et scientifiques, sa culture de la qualité et son ouverture sur le monde, la Suisse possède les clés pour améliorer l’accès global à des technologies essentielles ; ce qui représente en même temps un tout nouveau pan d’opportunités économiques. »

Le programme EssentialTech a d’ores et déjà d’autres projets en cours de développement, et compte bien rééditer ce succès pour contribuer à répondre à de nombreux autres problèmes globaux.

Auteur : Emmanuel Barraud
Source : Mediacom

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved