Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



EFPL - Quand les chercheurs valaisans font du réseautage avec des entreprise
 
Le 31-08-2018
de EPFL

Campus Energypolis En compagnie de l’ambassadeur des Etats-Unis en Suisse, une délégation américaine a quitté la Suisse romande après trois jours de conférences focalisées sur une problématique commune: l’innovation énergétique.

Voir l'article complet dans le Nouvelliste.

Trois jours pour faire le tour – ou presque – de toutes les innovations technologiques dans les domaines de l’énergie en Suisse romande. «C’est une première pour nous!» affirme Sophia Dini, déléguée au campus Energypolis de Sion, qui accueillait ce mercredi les participants de la 5e édition des Swiss US Innovation Days. «Cet événement permet de mettre en avant les compétences développées en Valais, notamment dans les énergies renouvelables et la chimie verte, et ainsi créer des ponts entre les Etats-Unis et la Suisse.» Durant trois jours, les participants ont participé a un véritable marathon, près de 70 conférences ayant été organisées partout en Suisse romande.

Il est primordial de créer des synergies entre nos deux pays, car on ne peut trouver de partenaires plus efficaces dans la résolution des problématiques liées à l’énergie."
Edward McMullen, ambassadeur des Etats-Unis en Suisse

Après Boston, Zurich, San Francisco et New York, la rencontre s’est terminée ce mercredi à Sion en présence d’une centaine de spécialistes de l’énergie, dont trente venus des Etats-Unis. Edward McMullen, ambassadeur des Etats-Unis en Suisse et proche conseiller de Donald Trump, s’est également déplacé en Valais pour soutenir l’événement. Selon lui, si les Etats-Unis sont le pays le plus innovant au monde, la Suisse arrive en deuxième position et «il est donc primordial de créer des synergies entre nos deux pays, car on ne peut trouver de partenaires plus efficaces dans la résolution des problématiques liées à l’énergie».

Organisés par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), les Swiss United States Innovation Days ont rassemblé une centaine de participants autour des défis énergétiques des deux pays.

L’énergie, un problème commun

Cécile Münch-Aligné est professeure HES en hydroélectricité. En souriant, elle affirme se réjouir de la visibilité que ce genre de rencontre peut apporter. «A la HES-SO Valais, nous n’avons pas beaucoup de contacts avec les USA, il s’agit donc d’une belle occasion pour créer des liens.»

Alors le concept fonctionne-t-il? «Dans un questionnaire que nous avons fait circuler, 40% des participants affirment rester en contact avec leurs interlocuteurs outre-Atlantique. Par contre, nous ne faisons pas de suivi», affirme Marianne Zünd, porte-parole de l’OFEN. Ce chiffre relativement élevé peut trouver son explication dans les similitudes qui existent dans les problématiques énergétiques des deux pays. «Même si la taille de nos pays n’est pas comparable, nous vivons tous le même changement fondamental dans le domaine de l’énergie. Il faut éviter de développer des solutions qui ne sont pas compatibles les unes les autres et ce genre de rencontre permet de rapprocher les gens et les idées.»

Auteur : Julien Robyr
Source : Pôle EPFL Valais Wallis

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved