Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



La HEIG-VD lutte à sa façon contre les cardiopathies congénitales
 
Le 25-05-2018
de HEIG-VD

La HEIG-VD a été mandatée par la Fondation EspeRare pour ressusciter et réactualiser un dispositif médical utilisé dans le cadre de traitement palliatif de cas rares de cardiopathies congénitales chez les nouveau-nés.

La Fondation EspeRare a été créée en 2013 par trois cadres issus de l'industrie pharmaceutique. Basée au Campus Biotech de Genève, la volonté de cette organisation privée à but non lucratif est avant tout de donner une vie meilleure aux enfants atteints de maladies rares, et ce en mettant en œuvre leur modèle centré sur le patient et leur expertise pharmaceutique en R&D, afin d'accélérer la découverte et le développement de nouveaux traitements.

Les cardiopathies congénitales

Parmi ces maladies rares – également appelées « orphelines » - la fondation EspeRare s’est penchée sur les cardiopathies congénitales du nouveau-né. Il s’agit de malformations du cœur qui surviennent au cours de son développement fœtal. Présentes à la naissance, elles engendrent toute une série de dysfonctionnements cardiaques pouvant être fatals.

Dans les cas les plus sévères, et en attendant la possibilité d’une intervention chirurgicale à cœur ouvert, il existe une procédure palliative courante connue sous le nom de Cerclage de l'Artère Pulmonaire, communément effectuée avec des bandelettes de Teflon ou de Gore-Tex. Mais cette option est loin d’être optimale, car réglable uniquement par ouverture du thorax.

FloWatch

En 1999, une start-up de l’EPFL, EndoArt SA, crée l’implant FloWatch. Un dispositif révolutionnaire permettant de régler à distance et avec précision le diamètre de l'artère pulmonaire et de contrôler la pression artérielle pulmonaire, grâce à un implant actif couplé à une unité de contrôle externe. Le premier dispositif a été implanté en 2002 et l’année suivante, il obtient la certification CE. Entre 2003 et 2012, plus de 250 appareils seront implantés sur des nouveau-nés.

Malgré les bénéfices qu’il engendre, le dispositif perdra sa certification en 2015 et sera abandonné pour des raisons économiques liées en partie à la petite taille du marché dans cette indication.

FloWatch 2.0

En 2016, la fondation EspeRare reprend les droits et mandate l’Institut des Technologies de l’Information et de la Communication (IICT) de la HEIG-VD.

L’objectif de cette première phase, réalisée en étroite collaboration avec la société ZTC Technology, est d’étudier diverses voies pour d’une part miniaturiser l’implant et d’autre part, le rendre compatible à l’examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ce dernier but peut être atteint en remplaçant le moteur actuel par un piézo-électrique, tout en actualisant l’électronique embarquée dans l’implant.
Les résultats de cette première phase sont très encourageants pour de futurs développements de la nouvelle génération d’implant FloWatch.

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved